Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 08:11

seul à nouveau
devant ce monde
- matin de printemps



matin bleu -
ce monde crie
avec une voix de corbeau



tiédeur matinale -
l'épicéa
roucoule

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 16:36

Manteau d'étoiles est pratiquement à l'abandon depuis septembre. En cause, pêle-mêle le manque de temps, divers soucis personnels et une crise d'inspiration comme il en arrive parfois. Pour tout arranger, Over-Blog a fait évoluer sa feuille de style (ce qui est leur droit le plus strict), mais je n'ai pas eu le temps de faire de même et le design du blog est à peu près ruiné, ce qui me donnait encore moins l'envie d'y écrire. On ne peut même plus déposer de commentaires! Il faudra que j'arrange tout ça, mais je n'ai vraiment pas le temps pour l'instant.

Petite réapparition pour rendre un hommage à Jean Féron, grand nom du haïku francophone et qui vient juste de disparaître. Ses haïkus étaient emprunts d'humanisme et d'un humour qui aurait sans nul doute ravi Bashô lui-même. Chacun de ses poèmes était un sourire. Il nous manquera
 

après la pluie
un sourire renversé
l'arc-en-ciel

Repost 0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 11:35
Je sors un instant la tête de ma pyramide pour un haïku.

nuit d'équinoxe -
parmi les nuages une étoile
solitaire

Allez, j'y retourne. Plus qu'une semaine à tenir ...
Repost 0
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 15:20
La dernière ligne droite, enfin.

Nous voici à une quinzaine de jours de l'événement que nous préparons depuis deux ans. Le projet Kheops est sur le point d'aboutir.

Les projets familiaux sont en bonne voie également : nous déménageons ce week-end. Cela fera un souci de moins, même s'il restera un peu de peinture à faire.

La dernières échographie hier nous a rassurés sur la bonne santé de notre fille. Tout va bien...

sur l'écran de neige
voir déjà son visage
et déjà l'aimer

La fatigue est toujours là, mais le second souffle est arrivé. Encore un effort, et je pourrai souffler un peu avant la naissance de la petite.

fraîche nuit de mars
mon ombre sur le mur
plus vive que moi

Heureusement le printemps est bien là, et tout comme la Nature, je revis doucement :

premiers beaux jours -
fraîchement planté le rosier
déjà bourgeonne

herbe coupée
jacinthes, eau fraîche et fumier
- parfum de printemps

cercles concentriques
lentement l'étang digère
un saut de carpe
Repost 0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 09:05
nuit de printemps
un homme souffle des nuages
sur la lune rousse

Vous n'imaginez pas à quel point ce haïku, composé juste en sortant du bureau hier soir à la vue de ce fumeur nocturne, me fait du bien. Un peu comme reprendre un grande goulée d'air à la surface de l'eau après une apnée prolongée. J'en avais besoin !

Repost 0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 18:34
Pendant mes quelques jours d'absence, lors d'une belle nuit déjà presque printanière :

fenêtre entrouverte
une guitare en sourdine
et un rossignol
Repost 0
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 20:02
Un ciel changeant avec de belles éclaircies et une température flirtant avec les 15° : de toute évidence, le printemps s'annonce. Je ne sais pas si l'on doit s'en réjouir, l'hiver ayant été pratiquement inexistant. Est-ce le fameux réchauffement climatique dont on nous rebat les oreilles?
Quoi qu'il en soit, je me demande si je ne vais pas bientôt parer le blog de ses atours de printemps.

En attendant, une petite saynète aérienne. Mais que font les aiguilleurs du ciel?

ciel de printemps -
un moineau coupe la route
à un Boeing
Repost 0
8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 21:20
tombée du jour -
sur l'étang étincelant
le saule à l'envers

lune de mai
mêlé au parfum des glycines
le chant du rossignol
Repost 0
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 21:44

A peine nous installions-nous dans ce beau temps (25°c à Paris), voici la pluie et pendant le week-end bien sûr ...

Prévue de puis deux jours, elle a pris tout son temps pour arriver, précédée d'un temps lourd et menaçant:

ciel d'encre et d'ardoise
le ballet des hirondelles
se cogne aux nuages

Les derniers moments précédant l'averse sont souvent étranges, comme si tout s'arrêtait:

ciel bouché -
sous les nuages lourds de pluie
tout est suspendu

puis

tout à coup
le ciel s'ouvre sur la ville
et pisse dru
ciel gris sur la ville
par-dessus les champs de tuiles
la pluie verticale

cependant

sous la pluie battante
éclate le chant du merle -
un air de printemps

avant que la pluie ne cesse enfin

après l'ondée
un chien aboie encore
longtemps après

Repost 0
4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 10:32
Je me suis couché tard cette nuit pour finir quelque chose pour mon travail. J'avais la tête en compote et le nez comme un compteur à gaz, ayant contracté un rhume des foins qui m'a fait éternuer toute la journée. Il n'y a rien de plus agaçant que ce genre de chose, totalement bénigne mais totalement insupportable. Heureusement, ça s'était calmé pour la nuit.  J'ai éteint l'ordinateur et j'ai goûté au silence de cette nuit de mai.

nuit de printemps
dans la maison endormie
j'écoute la ville
Repost 0