Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 16:19
pas un bruit sur la
prairie gelée, sauf mon souffle
qui fait des nuages

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 13:09
La blogosphère permet de ces choses ... Ainsi, une photo d'Obni avec une très belle ambiance en a amené une autre de Taïan Akita tout aussi belle.

J'aime ce rayon de lumière qui vient baigner la scène, et qui réveille en moi une enfance déjà lointaine:


banc de mon grand-père
la neige a tout recouvert -
sauf le souvenir

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 11:30
Un de ces jours à priori mal parti où le temps maussade rejaillit sur votre attitude. Et il suffit de rester ouvert et d'observer autour de soi au lieu de garder le regard tourné vers sa propre (mauvaise) humeur pour que tout s'éclaire:

grisaille hivernale
mon reflet dans une flaque -
le ciel me sourit

Christine m'a demandé un jour ce qui me poussait à écrire des haïkus. Voilà bien l'une des raisons, et si le seul effet de l'écriture était de me donner cette ouverture au monde, ce serait déjà énorme! Quand je vous dis qu'il vous faut essayer

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 14:25
Et voilà, Paris reprend son visage habituel après les fêtes. Lorsque j'étais gamin (à la campagne, donc), je n'aimais pas tellement cette période. On démonte les décorations de Noël, les guirlandes, les villes et villages redeviennent tristes et gris. Dans les magasins, les jouets font place au blanc dès le 2 janvier, bref bonjour l'utile, le prosaïque, au revoir le rêve et la féérie jusqu'à la prochaine fois.
J'ai beau avoir grandi (pas trop en taille ...), je n'aime toujours pas cette période, surtout depuis que je suis à Paris, et que je vois des sapins qui ont donné tant de joie abandonnés, souvent à même le trottoir, témoins reniés de fêtes pourtant toutes récentes. Ils m'ont toujours fait de la peine, ces sapins abattus pour quelques jours de fête puis mis au rebut:

sapins de Noël
jetés nus sur le trottoir
quelle ingratitude!

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2006 1 02 /01 /janvier /2006 13:34
Ces huit jours de congés sont vite passés. J'en ai bien profité, même si je ne me suis pas reposé tant que ça. Une semaine en famille, ça fait du bien. J'ai notamment pu m'occuper de mon fils et jouer avec lui, c'est l'essentiel. Néanmoins, lorsqu'il a fallu se lever ce matin, j'ai regretté la douce tiédeur de mon lit:

matin de givre
mes doigts gourds serrant la tasse
l'odeur du thé vert


Allez, c'est parti pour une nouvelle année.

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 20:28
Manteau d'étoiles est né à la mi-novembre, et vous avez déjà été près de mille huit cents cinquante à lui rendre visite, consultant plus de huit  mille trois cents pages. A toutes et à tous, j'adresse mes remerciements et vous souhaite ainsi qu'à vos proches une excellente année 2006. J'espère que ce blog continuera à vous apporter un peu de poésie et de détente. N'hésitez pas à me laisser vos commentaires, ils me sont précieux et, surtout, me font très plaisir. Encore merci!

Pour nous, l'année a commencé tranquillement en famille. Comme le veut la tradition, nous avons échangé avec mes parents le gui porte bonheur. Ce gui, auquel les druides prêtaient des vertus protectrices, et que l'herboristerie et même la médecine moderne utilisent. Il aurait même des vertus contre le cancer. Amusant de voir comment les dernières avancées de la science confirment l'antique tradition celtique des druides cueillant le gui sur les chênes sacrés.

Et bien sûr, il y a le baiser sous le gui, à échanger lors du passage à la nouvelle année, coutume aujourd'hui un peu oubliée, autrefois lourde de sens.

sous le vert feuillage
j'ai embrassé ma mie
au gui l'an neuf


J'ai écrit cela en pensant à la poésie de Paul Fort, faites de mots simples et forts (sans jeu de mots) et qui a bercé mes années d'écolier (comme dirait l'un de mes collègues, "on voit bien que t'as quarante balais!"). Elu Prince des Poètes par ses pairs -il succéda à Paul Verlaine, excusez du peu- Paul Fort aimait cette langue un peu vieillie mais si belle des vieilles chansons de France. Avec sa gaieté, non dénuée d'espièglerie et son amour de la Nature, Paul Fort me paraît assez proche de l'esprit des haïjins, et je suis persuadé que Bashô et Ryôkan l'eussent  apprécié.

Un autre haïku de circonstance:

ivre de gui
la grive draine jase
au seuil de l'année


La grive draine, encore appelé grive du gui à cause de son net penchant pour la petite baie blanche, peut s'en gaver jusqu'à devenir saoûle. L'expression "saoûl comme une grive" n'est pas un vain mot, et rien n'est plus drôle que de la voir regagner sa demeure d'un vol hésitant et lourd, au ras du sol. Sa collègue, la grive musicienne, n'est pas en reste avec les raisins, mais je vous raconterai ça un jour d'automne.

A part ça, l'année a commencé à Paris avec du vent et de la pluie, mais cela n'est pas grave:

pluie et vent glacés
se retourner sous la couette
effleurer sa hanche


Encore une fois, bonne et heureuse année et n'oubliez pas: le bonheur est dans le pré...

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 15:20
... année qui s'achève. 2005 aura été fertile en événements et en émotions, en particulier avec la naissance de Florian, qui soufflera bientôt sa première bougie.

Je me souviens de Christine l'an dernier, radieuse, belle comme un coeur avec son ventre bien rond, et qui avait dû trinquer au Champomy pour la nouvelle année. Elle va pouvoir se ratrapper ce soir!

En pleine préparation du réveillon de la Saint Sylvestre, un petit senryu espiègle, le dernier de l'année, et qui pourra le cas échéant servir de test de diction en cas de repas (trop) bien arrosé:

flocon solitaire
cherche congénères pour
faire une congère


A l'an prochain!

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2005 3 28 /12 /décembre /2005 08:05
Nous avons eu une belle chute de neige sur Paris hier. Les flocons, portés par un léger vent, semblaient ne jamais devoir se résoudre à tomber.

 Les flocons de neige me fascinent. Ils sont éphémères, mais leur accumulation peut donner des neiges éternelles. Leur construction physique est d'une complexité remarquable, puisqu'elle s'inscrit dans la théorie des fractales. Mieux, chaque flocon est unique, comme un être humain (mais j'en dis peut-être trop ...)


valse des flocons -
une brève éternité
entre ciel et terre

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 09:00
trottoirs de Paris -
des sapins qui marchent tout seuls
bientôt Noël

forêt de sapins
poussée sur le macadam -
bientôt Noël

il surveille bien
les autos - le corbeau sur
le sens interdit

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 16:23
le ciel bleu d'hiver
nul oiseau n'ose y voler -
froid comme ses yeux

Partager cet article

Repost0