Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 17:52
Plus d'une semaine sans mise à jour, plus de réponses à vos commentaires ...

Je vais même vous faire un aveu : plus d'une semaine sans même passer sur mon manteau d'étoiles !

Les raisons ?  Une accumulation de circonstances :

- le projet Kheops, dont le bouclage approche avec un gros événement le 30 mars dont vous entendrez sans doute parler. Tensions, stress et horaires lourds, je pense que tous ceux qui ont eu à boucler un grand projet me comprennent. C'est formidable, enthousiasmant, mais je me suis parfois demandé si je n'allais pas m'enrouler dans des bandelettes avant de me coucher dans un sarcophage.

- des travaux dans le nouvel appartement qui ont failli me rendre fou. Deux mois à devoir être derrière l'entrepreneur pour le faire avancer et à rectifier ses erreurs.  J'étais obligé de passer tous les soirs, cela ne s'est terminé que dimanche dernier après un ultime changement de tirette de mitigeur. Un vrai feuilleton dont mes collègues de bureau suivaient les épisodes au quotidien.

- des travaux de peinture que nous avions décidé de faire nous-même et qui furent retardés par les précédents. J'y passe tous mes week-end depuis un mois. Heureusement, toute la famille s'y est mis et nous aide d'une manière exceptionnelle, allant jusqu'à venir de la Réunion malgré le cyclone Gamède. De mon côté, j'ai pas mal progressé en bricolage, même si la manière dont j'enduis les murs laisse encore à désirer.

- le déménagement à organiser, que j'ai fini par déléguer à Christine et à ma belle-mère, et qui, à elles deux, vous mettent en cartons tout un appartement plus vite que leur ombre ;-) Si, si, Toutankharton, heu tout en carton (quand je vous dis que l'Egypte est mon obsession du moment).

- enfin, dernier pied de nez, un disque de mon PC a décidé de cesser de fonctionner.

Résultat : trop de pression, trop de stress pour ne serait-ce que voir les petits détails dans lesquels germent les haïkus. Je n'avais plus le temps de regarder autour de moi, je ne voyais plus rien. J'ai bien cru que c'en était fini de la poésie.

Et puis, depuis quelques jours, l'oeil s'est à nouveau ouvert. Toutefois, je n'arrive pas encore à ré-écrire. L'oeil voit ce magnifique printemps précoce, l'oreille entend le chant des oiseaux et la narine frémit au parfum des jacinthes, mais la plume ne jette encore que des notes éparses dans le fidèle carnet.

Le miroir est encore trop obscurci par les soucis et les tensions pour permettre l'écriture, mais je pense que cela ne tardera plus trop.

N'attendez toutefois pas trop d'ici le 30 mars, lorsque les sables d'Egypte seront un peu retombés.

En attendant, Manteau d'étoiles se met à l'heure de printemps. C'est toujours ça ...
Partager cet article
Repost0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 20:19
L'angine et l'otite jointes au projet Kheops m'ont retenu loin de mon blog.

Les antibiotiques ayant fait leur oeuvre, je me sens mieux. Voici donc un petit résumé de la semaine, en commençant par la fièvre.

Je n'en ai pas souvent, mais lorsque ça arrive, c'est assez violent, avec une curieuse impression de sortir de mon corps.

tremblements de fièvre -
deviendrais-je un bouddha
dans ce corps brûlant ?

fièvre -
légèrement au-dessus du lit
mon esprit si calme


Et puis Maurice Papon est mort et a été enterré avec sa légion d'honneur (légion d'horreurs?) Je pensais qu'elle la lui avait été ôtée, mais il semble que la réalité soit plus complexe. Quoiqu'il en soit, je me demande ce que je ressentirais si j'étais détenteur de cette décoration à la pensée que Papon est parti avec.

Papon enterré
sur sa tombe une couronne
rouge sang

Papon enterré
une goutte de sang
à la boutonnière


Et puis cette vision de demi-saison en fin de semaine, bien plus sereine

un couple devise
sous une petite pluie
cerisiers en fleurs
Partager cet article
Repost0
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 17:43
Mon fiston m'a repassé une crève carabinée. Rhume, courbatures et fièvre, la totale!

Lui n'en paraît pas autrement affecté. Malgré la fièvre, il a une pêche d'enfer.

Scène matinale : le bout de chou touche mon front.

"Oh c'est chaud! Papa l'est malade. Papa l'a mett' le micament dans la bouche"

Pas de haïku aujourd'hui, je suis trop cassé. Juste ces quelques mots d'enfant.

A bientôt, je vais me coucher.
Partager cet article
Repost0
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 22:18
L'année du cochon de feu a débuté hier soir. Cochon en Chine, sanglier au Japon, nous voilà de toutes manières dans une année un peu spéciale car l'élément cosmogonique feu est cette année associée à ce signe, ce qui n'arrive qu'une fois tous les soixante ans. C'est important, car la coutume veut que les natifs du cochon de feu soient particulièrement chanceux. Ainsi, de nombreux couples dans la communauté asiatique essaient d'avoir un enfant cette année-là. Nous ne l'avons pas fait exprès, mais notre fille naîtra en mai ...


Quoi qu'il en soit, nous avons fêté cela en famille, et ....

année du cochon
au menu
du porc laqué

QONG XI FAT CAI

Bonne année du cochon à tous!
Partager cet article
Repost0
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 10:54
Nous avons fait de gros tests techniques cette nuit pour un événement à venir. Il fallait attendre la fin de l'exploitation de la salle pour intervenir, raison pour laquelle nous avons démarré en toute fin de soirée.

Je suis donc rentré tard (ou tôt, tout dépend du point de vue!) et lorsque mon fils nous a réveillés en demandant du lait, je n'étais pas en pleine possession de mes moyens ...

trop courte nuit -
le ciel bleu rosit à l'Est
mes yeux fatigués
n'y voient même pas s'éteindre
la toute dernière étoile
Partager cet article
Repost0
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 18:25
Pour ce quatre-cent quarante cinquième billet, j'ai décidé de jeter un petit coup d'oeil en arrière, et ce pour une bonne raison : pour la toute première fois, mes statistiques indiquent que Manteau d'étoiles a atteint les cinq cents visiteurs uniques en une journée ! 
Moi qui tournait encore il y a peu légèrement au dessus de trois cents soixante, j'en suis ravi. J'en suis d'autant plus surpris que, la fatigue et les soucis de ce début 2007 aidant, je n'ai pas l'impression de produire des haïkus d'une qualité transcendante en ce moment. Il faut croire que vous n'êtes pas du même avis et cela aussi je vous en remercie.

Un nouveau "record" est tombé hier avec 2558 pages vues. Je remercie ici les visiteurs, nouveaux comme habitués, qui ont dû parcourir le blog en tous sens. J'espère que cette visite vous a plu et que vous reviendrez.

En tout, plus de cent huit mille visiteurs ont parcouru environ trois cents six mille page depuis l'ouverture du site le 17 novembre 2005. Cela me fait très plaisir, car je ne pensais pas qu'un sujet aussi spécifique que le haïku puisse intéresser autant.

Enfin, dernier clin d'oeil, j'ai eu la surprise de trouver dans mes "referrers" (en clair dans les sites qui ont établi un lien sur le mien) un site ... néerlandais!

Il s'agit d'un cours de Français en ligne assorti de devoirs qui référence Manteau d'étoiles dans sa section Poésie en ligne ! J'y suis en bonne compagnie puisqu'on y trouve aussi l'excellentissime Oeil ouvert d'Ossiane.

Je suis très heureux de constater que Manteau d'étoiles franchit les frontières une nouvelle fois, et qu'il est recommandé dans l'étude du Français.

Tout cela me fait chaud au coeur et m'encourage à continuer.

Merci à toutes et à tous et à demain pour de nouveaux haïkus, senryûs et tankas!
Partager cet article
Repost0
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 22:15
Complètement crevé ....

Comme dimanche dernier, j'ai travaillé toute la journée dans l'appartement avec mon beau-frère et ma belle-soeur. La météo était malheureusement beaucoup moins agréable :

sous la pluie battante
courant avec deux gros pots
de peinture à l'eau

Au programme : continuer d'enlever les papiers peints vieillots sous lesquels, curieusement, se cachait une peinture proche de celle que nous prévoyons de mettre. Toutefois, il n'y a pas que de bonnes surprises :

plus de papier peint  -
sur le mur parme des trous
quelle récompense !

Et voilà comment j'ai appris à poser de l'enduit de rebouchage. Le temps d'attraper le geste et c'est parti pour le rebouchage des creux, trous de chevilles et autres fissures. Et ce soir, même en fermant les yeux ça continue :

sommeil  -
s'endormir en entendant encore
les couteaux de peintre

Bonne nuit ...
Partager cet article
Repost0
10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 22:24
Figues - André Cayrel & isabel AsunsoloVoici un livre délicieux, sans jeu de mots.

Ses deux auteurs ont réussi a enfermer dans cette jolie plaquette toute la rondeur, toutes les couleurs et toutes les saveurs des figues.

Ce recueil est d'abord la rencontre de deux auteurs : isabel Asunsolo et André Cayrel.

D'origine espagnole, isabel vit aujourd'hui à Beauvais, mais n'a pas oublié les figues vertes du nord de l'Espagne, las brevas. André vit en Provence et parle de celles du sud de la France.

On connaît l'écriture d'isabel et sa limpidité rare. Quant à André, il est un peu pour moi le Brassens du haïku et du senryû (j'ignore si la comparaison lui conviendra !)

Le résultat, illustré et manuscrit par isabel elle-même, est superbe et attachant. Gourmands, sensuels voire plus, la cinquantaine de figues réunies ici marient à la perfection le style des deux complices, à tel point qu'il n'est pas facile de distinguer les poèmes d'isabel de ceux d'André, ce qui était sans doute voulu.

Morceaux choisis :
 
  figues écrasées
sur les dalles brûlantes
  voie lactée

  dans le figuier
partageant notre dessert
  les oiseaux

  le jus de la figue
sur la figure de la fille
  moustache de chatte

  figues fraîches
frissons ou fantasme
  du fruit des fendues
 
  yeux fermés
la langue s'immisce
  miel et graines

  l'étoile sombre
cachette secrète ...
  pas folle la guêpe

Figues est édité par les éditions L'iroli, créées par isabel. Initialement tiré à vingt exemplaires numérotés (j'ai la joie de posséder le numéro 12), le recueil sera à nouveau disponible à partir de février, et les parisiens pourront le découvrir au salon du livre les 23, 25 et 26 mars avec les autres publications des éditions L'iroli.

Ne manquez pas de vous procurer ce recueil au parfum de figues et de soleil, le sourire vous viendra aux lèvres et sans doute l'eau à la bouche ...
Partager cet article
Repost0
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 17:46
Notre ami Jean-Pierre (celui qui vous expliquera bientôt comment a été construite la Grande Pyramide) me montrait hier deux photos prises à cinq minutes d'intervalle. Sur la première trône un magnifique cèdre du Liban dont le gabarit force le respect. Sur la seconde ... plus rien !

Sous prétexte qu'il penchait, certains résidents ont obtenu son abattage, alors qu'il eût suffit de le haubanner. Allons bon !

des siècles de sagesse
cinq minutes de bêtise
- le cèdre abattu
Partager cet article
Repost0
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 23:34
encore une semaine
que je n'ai pas vue passer -
arrêtez le manège
Partager cet article
Repost0