Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 21:13
La grande vague au large de Kanagawa - HokusaïC'était le dernier jour pour visiter l'exposition que le musée Guimet consacrait au grand maître Katsushika Hokusaï.

De par sa longévité exceptionnelle (90 ans!), la variété, la qualité et l'abondance de sa production, Hokusaï est incontournable lorqu'on parle d'estampes japonaises. Même si d'autres maîtres tels qu'Hiroshige ou Utamaro ont popularisé l'estampe japonaise en Occident, Hokusaï reste pour moi le plus grand.

Aussi à l'aise en monochrome qu'en polychrome, il a abordé avec un égal bonheur tous les styles et tous les sujets: paysages, scènes de genre, nature, érotisme.
De lui, on connaît surtout sa série d'estampes "Trente-six vues du mont Fuji", dont fait partie la fameuse grande vague au large de Kanagawa représentée ci-dessus.

On a tout écrit sur cette vague, on continue encore aujourd'hui à en décrypter le symbolisme, certains pensent même y voir l'inspiration du logo Quicksilver! Je l'avais tellement vue en reproduction, il me fallait absolument voir l'original.

Effectivement, le niveau de détails, la profondeur du paysage, les couleurs, l'écume qui retombe en fines gouttelettes, tout y est éclatant de vie. On sent presque les embruns vous fouetter la figure.

L'exposition tout entière méritait bien les quarante-cinq minutes d'attente sur le trottoir tant elle était riche et rendait justice à celui qu'Edmond de Goncourt appelait "l'affolé de son art", sous-titre de l'exposition. Je n'aime pas beaucoup cette formule, un peu trop dramatique à mon goût.  Hokusaï affirmait avoir commencé à comprendre la nature profonde des choses à soixante-treize ans et espérait atteindre la perfection à cent dix ans. Lorqu'on voit ce qu'il a fini par peindre à quatre-vingt dix, on se dit qu'il s'agissait d'un artiste non pas affolé, mais habité par son art.

Une très belle exposition, où je regrette seulement une présentation légèrement austère et une muséographie un peu vieillotte. Le vieux maître, si novateur en son temps puisqu'il intégra à l'estampe japonaise la perspective et le point de fuite des Occidentaux, sans parler de pigments tels que le bleu de Prusse, méritait mieux.

De même, le public était insufisamment canalisé, notamment dans la salle présentant les fameuse vues du mont Fuji, d'où un interminable embouteillage devant les oeuvres les plus célèbres.

expo Hokusaï -
devant la Vague un dos nu
couvert de fleurs de cerisiers

Après l'exposition, Florian (3 ans et demi) voulût voir la tour Eiffel.
Il fallait voir le petit bonhomme le nez en l'air sous l'emblême de Paris! Après avoir été tout sages au musée, il était normal que les petits se défoulent un peu dans le parc voisin.

fin d'après-midi -
mes enfants donnent la chasse
aux pigeons du parc

mes enfants jouent
dans le jardin en pente douce -
la quarantaine

Repost 0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 08:00
... c'est à dire "sauterelle" en japonais.

Après mûres réflexions et avis, la version définitive de ma fameuse sauterelle sur son piment sera finalement celle-ci:

la sauterelle
sur un piment vert
amoureuse

De l'avis à peu près général, ôter le "vert" serait plus préjudiciable qu'autre chose, car c'est précisément ce qui permet de comprendre le haïku et sa touche humoristique. Je suis d'accord, et je garde cette version.

Notre traductrice japonaise Ayako a bien voulu me faire ce plaisir:

kirigirisu
ao tôgarashi no ue ni
aishiteru

kirigirisu: la sauterelle
ao: vert (le vert des plantes, sinon le mot signifie bleu)
tôgarashi: piment
no ue ni: sur
aishiteru: amoureuse (Ayako m'a proposé trois traductions de ce mot, ajoutant que celle-ci était la plus littéraire).

Les sonorités de cette traduction japonaise me ravissent. De plus, c'est un 5/8/5, presque classique. Il aurait été amusant que mon haïku, irrégulier en français, soit "régularisé" en japonais.

Quoiqu'il en soit, cela me donne envie de faire traduire d'autres haïkus. En réalité, j'aimerais sortir un recueil trilingue français/japonais/anglais. Un rêve qui revient de plus en plus...
Repost 0
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 20:36
Enfin les vacances. Nous restons à la maison cette fois. Il y a encore quelques cartons à ranger (eh oui, après plus d'un an), quelques peintures et autres menus travaux (menus mais pas pour moi, qui suis un bricoleur très amateur). Il y a aussi la cuisine dont il faut prévoir la rénovation.

Bref, on ne va pas chômer, même si l'objectif premier est de récupérer.

premier matin de vacances -
un sentiment de revanche
le réveil muet

premier matin de vacances -
réveillé tôt
malgré tout

premier matin de vacances -
le soleil lui caresse un sein
moi l'autre
Repost 0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 10:30
pic-nic au parc -
sur l'herbe trois filles en rouge
croquent des tomates

chant d'oiseau au parc -
fébrilement quelqu'un cherche
son portable

sieste au parc -
à deux pas le chien errant
pose sa crotte
Repost 0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 12:41
dégustant
des sushis saumon
doigts de pieds en éventail

couleur chair
donnant envie de chair -
le gingembre mariné

trop de wasabi -
malgré les larmes qui montent
surtout rester zen

petit goût sucré -
le gingembre mariné
et la Sapporo
Repost 0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 14:57
Hem, désolé pour le jeu de mots à deux centimes. J'aime bien les jeux de mots de ce genre, qu'on se le dise. Cette langue des oiseaux est souvent plus profonde qu'on ne le pense ...

Je reviens sur l'orage de lundi soir. Il est vrai qu'on attendait un peu de fraîcheur après la chaleur du week-end. Aussi, c'est sans déplaisir que j'ai vu les nuages s'assembler et faire virer le ciel au plomb.

ciel d'orage -
les tomates cerises
rouge sang

ciel d'orage -
le tsit-tsit de la mésange invisible
assourdissant

Il y a toujours un très court moment de flottement avant que l'orage n'éclate. J'aime cet instant où la nature semble retenir son souffle. C'est un vrai "moment haïku"

les oiseaux se taisent
un grand frémissement
- les premières gouttes

Et le voici enfin cet orage annoncé, pas très violent en fin de compte

à mi-voix
le bruit frais de la pluie
- délivrance

Quelques rodomontades électriques:

cécité soudaine -
un éclair vient d'ouvrir
le ciel en deux

Et en fait ...

la pluie cesse déjà
beaucoup de bruit pour rien
orage, ô désespoir

L'orage s'éloigne vers les Yvelines, où il sera beaucoup plus violent et généreux en précipitations, je l'apprendrai le lendemain par des collègues. Il nous reste le spectacle, à défaut de la fraîcheur espérée:

les nuages mauves
secoués d'éclairs lointains
- l'odeur de l'eau

On ferme les yeux et on se console comme on peut  ...

courte averse -
sur le balcon le sauna
fait place au hammam

Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 20:33
Fatigué ce soir ... J'ai bien en chantier quelques haïkus sur l'orage d'hier soir, mais ...

assoupi -
poursuivant mon haïku
en rêve

Je le rattraperai (peut-être) demain. Bonne nuit ...
Repost 0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 10:02
L'été est enfin là. Il fait chaud, très chaud. Je ne m'en plaindrai pas, j'adore la chaleur.
Cependant, l'appartement côté ouest donne sur le balcon, dont il n'est séparé que par des baies vitrées qui embrassent la cuisine et le salon. Autant dire que nous avons une vraie serre et qu'il est indispensable d'aérer sans quoi cela deviendrait insupportable, même pour moi.

Plus que de chaleur, c'est de touffeur qu'il fallait parler ce week-end. Touffeur ... un mot que j'aime particulièrement, tant sa sonorité est évocatrice. On n'a même pas besoin d'un dictionnaire pour comprendre intuitivement la chaleur lourde, étouffante, que le mot désigne. Impossible d'y échapper.

même nu
j'aimerais pouvoir enlever ma peau
quelle chaleur!

On pourrait croire que le soir apporte un peu de fraîcheur, peine perdue. Alors on compense comme on peut , et il y a quelques dégâts collatéraux ...

la touffeur s'attarde -
le moucheron dans ma bière
est mort heureux

La nuit elle-même est chaude à coeur, la terre et les bâtiments restituent la chaleur accumulée durant le jour.

touffeur nocturne -
les tomates cerises au clair de lune
continuent de mûrir

On se console alors comme on peut avec l'illusion de trouver le secours de l'astre de la nuit.

touffeur nocturne -
dans un rayon de lune
un peu de fraîcheur?

Note pour vous, amis visiteurs: la touffeur n'a pas épargné les serveurs de mon hébergeur, et le dépôt de commentaires hier était imposssible. Over-Blog travaille d'arrache-pied à rétablir la situation, j'espère que nous pourrons à nouveau échanger par ce biais dans la journée.

Repost 0
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 07:41
Sauterelle verte - par courtoisie de WikipediaLe petit sondage d'il y a deux jours semble pencher vers la dernière version, jugée plus ouverte, sans fioriture ni effet d'écriture trop marqué. Le duilien tient la corde :
sans but
croisant une graine volante

J'hésite encore à le garder sous cette forme ou à lui redonner un rythme ternaire, ce qui là encore entraine un choix:
sans but
croisant une graine
volante

ou bien

sans but
croisant
une graine volante


La présentation calligraphique oriente la lecture, ce que fait très justement remarquer Aicha en commentaire du billet d'origine.

Je ne sais pas ce qui m'arrive en ce moment, mais cette tendance à l'élagage se confirme. Nous avons un beau balcon sur lequel je me suis mis en tête de cultiver quelques plantes utiles: arômatiques, tomates cerises, poivrons et même piments (l'influence de la Réunion probablement).

Hier, j'avise une sauterelle verte sur un jeune piment. Je n'ai pas eu le temps de la photographier, mais j'ai eu le temps de noter instinctivement :

la sauterelle verte
posée sur un piment vert
amoureuse

Evidemment, ça demande maintenant un travaile "d'épluchage" pour enlever la peau et ne garder que le fruit.

la sauterelle verte
sur un piment vert
amoureuse

C'est mieux, mais la répétition de "vert" peut encore passer pour une grosse ficelle d'écriture. Soit je supprime le vert de la sauterelle, soit celui du piment. Une sauterelle est en principe toujours verte, ce sont les criquets qui sont jaunâtres ou brunâtres. En revanche, c'est le vert de mon jeune piment qui déclenche la note humoristique. Donc:

la sauterelle
sur un piment vert
amoureuse

Et puis finalement, la tentation minimaliste frappe encore. On dit souvent de se méfier des épithètes dans le haïku. Je tente donc, en ajoutant une césure pour marquer le glissement de la chose vue vers la note d'humour:

la sauterelle
sur un piment
- amoureuse

La sauterelle sur un piment? Mhhhh, pas mal comme titre pour un recueil de haïkus, non? Ca commence à me tenter sérieusement, il faudrait que je m'en occupe.

Plus sérieusement, re-sondage: quelle est votre version préférée? Et pour la graine volante, duilien ou tercet, et si tercet, quelle version?

Je vous laisse choisir, j'ai mes tomates cerises et mes piments à arroser!


Repost 0
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 06:52
Altocumulus - par courtoisie de Wikipedia
silencieuse
l'invasion des altocumulus
- envie de pop-corn
Repost 0