Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 20:47
au pli de l'aine
embrasser un grain de beauté
encore inconnu

de ma main en coupe
caressant son sein
je caresse aussi son cœur
Repost 0
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 21:33
Je parlais des lucioles l'autre jour. La régression dramatique des populations de ces insectes est en grande partie due à la pollution lumineuse, c'est à dire à un éclairage urbain mal géré qui fait que, bientôt, nos enfants ne sauront plus ce qu'est la nuit. Ayant pratiqué un peu l'astronomie en amateur, j'en aiu bien senti les effets, car les étoiles sont évidemment les premières à faire les frais de l'éclairage urbain. Lorsque les nuages sont bas, comme cette nuit, l'éclairage à l'acétylène se reflète dans la couverture nuageuse, ce qui crée un halo orangé proprement hideux. Pour donner une idée, il faut descendre jusqu'au Morvan pour échapper à la pollution lumineuse de la région parisienne!

Autant dire qu'il faut aller loin pour dormir encore sous un manteau d'étoiles ...

nuit artificielle -
l'éclairage urbain a tué
toutes les étoiles

Il ne me reste plus qu'une porte à peindre. J'aurais donc bientôt à nouveau le temps de répondre aux commentaires que vous m'avez laissés depuis quinze jours. Merci de votre fidélité et de votre patience!

Repost 0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 21:19
Journée maussade aujourd'hui. La pluie est tombée pratiquement toute la journée, une petite pluie fine, serrée, qui vous trempe rapidement comme une soupe.

réveillé par la pluie -
le bruit du train traverse à peine
son clapotis

petite pluie fine -
les côteaux n'en finissent pas
de reverdir

l'été se termine
sur une dernière floraison
les parapluies
Repost 0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 15:45
Je suis généralement méfiant lorsqu'il s'agit de transposer terme à terme une forme artistique dans un autre art. Le haïku ne fait pas exception, et je n'avais pas encore été convaincu par les tentatives de transposition du haïku en musique ou  en images.

Ainsi, je pense avoir pas mal déçu Bruno qui parlait avec enthousiasme des Sept Haïkaïs d'Olivier Messiaen. Pour moi, ces pièces dissonantes et trop longues n'ont ni la sobriété, ni le côté immédiat du haïku. Lorsque je pense à une transposition sonore du haïku, seul le 7ème prélude en La Majeur de Chopin me paraît mériter l'apellation de haïku. C'est une mazurka minuscule (trois lignes de partion, comme les trois lignes d'un haïku) évoquant merveilleusement la Pologne natale du compositeur. Toutes les autres tentatives restent à mon sens des exercices de style, parfois brillants, mais pas tout à fait dans l'esprit du haïku.

Je pensais aussi la même chose du cinéma, en pire. En effet, le flou propre au haïku s'accomode mal de la précision de l'image. On trouve ainsi facilement avec une simple recherche des diaporamas ou clips se contentant de montrer des images de nature sur fond de musique plus ou moins exotique accompagnant la lecture d'un haïku.  J'avais d'ailleurs ironisé sur certaines tentatives vidéo de récupération marketing du haïku.

Et puis je suis tombé sur le site de Mr Yosemite.

Que nos amis provençaux regardent ceci. N'est-ce pas un haïku sur les cigales?

Et que dire de cette illustration du fameux haïku de Kyoraï :

De bouger il n'a pas l'air.
Pourtant il travaille dur
Son champ, le paysan !


Ou encore ce haïku d'hiver, dont le texte est emprunté à Paul Bergèse, mais qui pourrait tout aussi bien s'en passer. En effet, en quarante secondes en moyenne, chacun de ces petits films suggère sans montrer lourdement. Aucun artifice, juste ces choses vues qui peuvent être autant de moments haïkus, de ces moments qui nous donnent envie de les partager en écrivant un haïku.

En ce sens, ce site nous donne peut-être à voir ce qui se passe juste avant qu'on ait envie de prendre le carnet et le stylo. C'est en tout ca sà mon sens le seul site aujourd'hui transposant avec succès le haïku dans le monde de la vidéo ou du cinéma. Je l'ajoute donc à ma liste de sites amis et vous encourage vivement à le visiter. N'hésitez pas à me faire vos retours.



Repost 0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 20:10
rayon de soleil -
d'un moucheron l'éclair bref
sous les frondaisons
Repost 0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 16:02
le moustique écrasé -
à nouveau
mon sang versé
Repost 0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 21:46
à demi-cachée
la lune jaune illumine
un banc de nuages

la nuit bat des ailes -
le parfum des roses s'en va
ravir la lune
Repost 0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 10:10

Toute la journée d'hier, j'ai eu en tête la musique de cette très belle publicité pour le parfum Flowers de Kenzo. On y voit la belle Shu Qi réveillée par une luciole, puis guidée par des myriades d'insectes lumineux dans une promenade nocturne qui l'amène à l'aube devant une mer de coquelicots alors que se profile au loin une ville que l'on devine tentaculaire.

Le tout baigne dans une ambiance rétro et romantique, un peu à la Wong Kar-Wai, avec la superbe musique Introduction (1936) du Shanghai Restoration Project.

 


Pourquoi cette musique et ces images me trottaient-elles dans la tête? Mystère...

Quant aux lucioles, celles du clip sont rouges, ce qui est tout sauf naturel, les lucioles variant du jaune au vert.

Je me souviens de la seule luciole que j'ai vue dans ma vie. J'étais enfant, je crois que j'avais à peine quatre ans, et mon père m'avait montré un ver luisant trouvé dans le jardin un soir d'été. C'était un femelle (car sans ailes, d'où son nom de ver luisant).

Depuis, la dégradation de l'environnement (pollution lumineuse et pollution tout court) a pratiquement fait disparaître les lucioles de nos contrées. Il semble en rester au Québec et aussi au Japon, puisqu'il s'écrit encore des haïkus à leur sujet ou des récits comme La rivière aux lucioles de Teru Miyamoto, une merveille que je vous recommande.

Tan Taïgi écrivait:
 

oh! une luciole
je voulais crier : "Regarde!"
 mais j'étais seul

 

Je me désole pour ma part de ne pouvoir qu'écrire :
 

je voudrais crier
regarde! une luciole!
mais la nuit est noire

 

Repost 0
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 21:15
petit vent du soir -
deux roses jumelles oscillent
ses seins nus dans l'ombre
Repost 0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 20:02
fermant les volets
la lune une fois de plus
a changé de visage
Repost 0