Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 20:41
au bord de la route
devant l'abri du clochard
un sapin de Noël

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pixis 19/12/2006 00:53

Ce haïku me met mal à l'aise, comme si je voyais la scène en vrai. C'est ce qui en fait sa force. On peut imaginer un homme qui veut garder une part de magie malgré tout ou un homme rempli de colère et qui cherche à provoquer. Cela m'a inspiré ceci :
Abri de clochard
Dénuement & solitude
Et pourtant, Noël

Richard 24/12/2006 01:00

Très beau senryû! Une belle relance. La  dernière ligne remet tout en perspective et lui donne son côté poignant.Pour ma part, je n'ait fait que transcrire ce que j'ai aperçu du coin de l'oeil en prenant le périphérique parisien.  C'était particulièrement frappant ce petit sapin devant une tente. Finalement, n'apercevoir qu'un "flash" permet d'écrire de bons haïkus. On n' a pas le temps d'en voir trop, donc d'en dire trop. Et la scène peut être vue sous divers angles selon son humeur, son vécu, sa sensibilité ...Amicalement,Richard

Artno 16/12/2006 22:14

je suis tenté par ce type d'écriture, pourrais-tu m'en indiquer les bases (les "règles") à respecter ?

Richard 24/12/2006 01:14

Bonjour et bienvenue ici.Consultez les articles de la section "L'écriture", j'en ai consacré plusieurs à quelques conseils de base avec une petite bibliographie. Lisez en particulier celui-ci.Selon moi, l'essentiel pour écrire des haïkus consiste surtout à "sentir" cette poésie et à comprendre ce qu'elle a de spécifique et en quoi elle vous touche. Il est alors plus facile de s'y essayer.Bonne chance, lancez-vous et n'hésitez pas à poser des quesitons, je tenterai d'y répondre au mieux.Richard

Mohe 15/12/2006 02:42

Oui, il est touchant, ce haïku. Et il a la qualité d'un "bon" haïku : il permet plus d'une interprétation. Avant de lire celle de Phil, dans mon esprit, c'était un passant qui avait "offert" au clochard ce sapin de Noël. Mais l'autre interpretation est aussi bonne. Bravo !

Richard 24/12/2006 01:22

Merci Monika. Le plus étrange est que je n'ai fait que transcrire ce que j'ai vu ce matin en prenant la bretelle d'entrée du boulevard périphérique. La force de ce qui se passe "ici et maintenant".Amitiés,Richard

Barulaïre 15/12/2006 00:38

Bonjour, voilà quelques temps que je n'étais pas vEnue lire ici pourtant c'est un régal !
Je me suis permis de mettre un lien sur mon blog vers votre si beau menteau d'étoiles...

Yamasemi 02/07/2008 17:18


Merci beaucoup!


philippe 14/12/2006 22:34

Je l'ai trouvé d'abord trop simple ton haïku, Richard, et puis le relisant,
il m'a touché, beaucoup touché, évoquant pour moi ce clochard qui
, je m'en souviens, d'un espace entre deux routes avait fait son "petit" paradis.
Le tien a mis un sapin devant son abri (même pas une maison).
Ta sensibilité m'émeut.

Philippe

Yamasemi 02/07/2008 17:17


Merci Philippe. Parfois, la simplicité est la seule manière de traiter une situation ...