Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 06:34
Après le billet théorique et un peu indigeste d'hier, une petite illustration pratique.

La situation: je traversais en toute hâte un parc, étant en retard à un rendez-vous. Passant près d'un massif d'oeillets en fleurs, la brise m'apporte leur perfum entêtant. Je prends brutalement conscience de la beauté de ce parc que je ne voyais même plus, préoccupé par ce rendez-vous finalement pas si important.

En 5-7-5 strict, cela peut donner:

traversant le parc
le parfum lourd des oeillets
j'oublie mon retard

C'est une manière de rendre les choses. Il y a bien un 5-7-5, une césure (entre la seconde et la troisième ligne) et c'est un stricte description du moment. Est-ce pour autant satisfaisant? Pour moi non: il y a ce "lourd" un peu lourd justement. Il n'est pas indispensable, tout le monde connaît le parfum des oeillets . Par ailleurs, ce tercet est servilement descriptif. Tout est dit, ne laissant pratiquement pas de place à la participation du lecteur. Ce tercet ne suggère pas, il affirme. Il n'ouvre pas un espace pour l'imagination ou la mémoire du lecteur, il "ferme la porte".

Il faut revenir à l'essentiel, dépouiller le tercet de tout ce qui n'est pas absolument nécessaire, transmettrer uniquement ce qui a fait de ce moment un "moment haïku".  Est-ce le fait de traverser le parc? Non, c'est une pure contingence. Est-ce le fait d'être en retard? Non plus, c'est aussi une contingence. L'essentiel, c'est le parfum des oeillets qui me frappe et me ramène à l'essentiel, à savoir la beauté de la Nature que je ne voyais même plus. J'écris donc:

de plein fouet
le parfum des oeillets
mon pas suspendu

C'est un 3-6-5, mais je suis prêt à défendre bec et ongles ce haïku en tant que tel.

Toutefois, les contingences peuvent aussi servir, et je n'hésite pas à écrire une sorte de pendant ou de suite quelques jours plus tard:

en retard
pour le parfum des oeillets
je fais un détour

avec un zeste d'humour en 3-7-5.

Je me suis donc libéré de la forme 5-7-5,  ce qui ne m'empêche pas d'écrire encore volontiers ce que j'appelle des "haïkus canoniques". Ainsi hier soir:

septembre s'achève -
la ville rayée de pluie
s'endort sous l'orage

Si c'est un 5-7-5, tant mieux, sinon tant pis!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Micheline Beaudry 05/10/2006 23:40

Bonjour Richard,
je préfère de beaucoup la première version du parfum lourd des oeillets...
votre blog est un espace de fraîcheur où il fait bon se promener

Richard 06/10/2006 18:06

Bonjour Micheline et bienvenue ici. C'est un plaisir de voir un grand nom du haïku et notre correspondante au Québec ici!Vous préférez la première version, c'est d'autant plus intéressant que je l'éreinte consciencieusement dans mon billet! En réalité, je l'ai écrite tout exprès pour servir de contre-exemple en 5-7-5. Je réalise toutefois que je me suis appliqué pour ça, ce qui doit ressortir sans doute. En fait, même lorsque j'écris un contre-exemple, je dois rester sincère et vous l'avez senti.Amicalement,Richard

Mohe 02/10/2006 15:58

Alors là, c'est encore mieux ! (ou, disons plutôt : c'est le complément idéal du texte d'hier): des exemples ! Des exemples du processus d'écriture ! Des commentaires sur ce qui t'a amené à transformer ton premier jet.... Excellent!

Quant au débat autour du 5-7-5, j'ajouterais ceci: ce qui me fait parfois opter pour le 5-7-5, et travailler fort pour y arriver sans torturer la langue, c'est le rythme qu'il nous offre. Mais un 2 ou un 3 en première ligne peut être aussi satisfaisant sur le plan du rythme - ton haïku qui débute par "en retard" le montre très bien.

Et quel image magnifique, "la ville rayée de pluie"!

amicalement
Mohe

Richard 03/10/2006 13:36

Bonjour Monika,je suis bien d'accord, le rythme ternaire du 5-7-5 respire l'équilibre. C'est ce qui m'a longtemps attaché à cette forme et m'y attache encore, malgré tout!Il fallait bien que je recommmence à écrire des haîkus, car en parler c'est bien, mais le faire c'est mieux; Merci pour ton commentaire.Amicalement,Richard