Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 12:20
Lire Hors-Série°2 - Le Petit PrinceLe Petit Prince a soixante ans, du moins en France. Initialement paru en 1943 à New-York, où Saint-Exupéry séjournait, il faudra attendre avril 1946 pour voir ce "grand petit livre" paraître en France.

Je viens de me procurer et dévorer le numéro spécial hors-série que Lire consacre à ce véritable phénomène. Oeuvre française la plus traduite à l'étranger (plus de 150 langues et dialectes, y compris régionaux) , il s'en serait écoulé environ 80 millions d'exemplaires depuis 1943, dont plus de huit millions et demi en France.

On apprend énormément de choses intéressantes dans ce hors-série très bien documenté, notamment sur la genèse du Petit Prince et sur la vie de l'écrivain à New-York au moment où il écrit ce qui sera son livre le plus célèbre. Au delà du mythe Saint-Ex et des controverses qu'il a pu faire naître, on découvre un grand ours pataud et écorché vif, passionné et touchant. Sait-on qu'il fut espionné par le FBI parce que, n'ayant pas assez nettement condamné le régime de Vichy, on le soupçonnait de travailler pour eux? Mais les limiers de J Edgar Hoover ne pourront que rendre compte de "son idéal élevé et son attachement total aux nations unies  alliées contre les fascismes européens et japonais". On apprend aussi que Saint-Exupéry, peu confiant en ses talents de dessinateur, a longtemps cherché un illustrateur pour le Petit Prince avant qu'il ne devienne évident que lui seul pouvait le faire, le petit personnage dessiné sur un coin de nappe de restaurant étant bien la source du conte. Il y a aussi les influences croisées de ses amis, de son épouse Consuelo et de ses maîtresses (ce grand écorché vif ne pouvait s'empêcher de séduire). Moins glorieux, il y a aussi la gestion très pragmatique de l'héritage de l'aviateur-écrivain, avec son site de produits dérivés, les "contresens rutilants, affligeants" selon Philippe Delerm.
On  apprend aussi que le célèbre "Dessine-moi un mouton" est déposé!  Mais les héritiers ont fait "cadeau" des droits à Mylène Farmer, qui en avait fait le titre d'une chanson, en raison de la célébrité de la chanteuse et donc de la "pub gratuite" qu'elle leur procurait incidemment!

Peu importe, seul compte pour moi le livre.

Il faut dire que Saint-Exupéry et moi, c'est une vieille histoire, où intervient un troisième acteur: mon père. Mon père, qui m'a élevé en me disant qu'il fallait toujours laisser aux autres "le bénéfice du doute", était nourri des livre de Saint-Ex. Sans le savoir,  il allait me transmettre le virus, juste en le citant au détour d'une conversation, juste en laissant traîner "Vol de nuit" sur une table de nuit où bien mon préféré "Terre des hommes". Je confesse avoir mis du temps à apprécier Le Petit Prince, qui me paraissait curieusement simpliste. Ce n'est qu'après avoir lu Citadelle, oeuvre posthume restée inachevée, que le déclic s'est produit. J'avais en fait affaire au même livre, mais ce qui était longuement développé dans Citadelle était tout entier contenu, pur et fulgurant, dans le concis Petit Prince.

J'ai grandi avec ces livres qui parlaient de dépassement de soi, de tolérance et d'amitié. J'ai grandi avec la légende de l'aéropostale, dont le site, de manière assez choquante, mentionne à peine Saint-Ex. Plus tard, dans la cour du gymnase Racine du lycée Saint-Louis, où j'étais en prépa, j'ai cherché et trouvé sur le monument des anciens élèves de Saint-Louis morts pour la France le nom d'Antoine de Saint-Exupéry. C'est sans doute idiot, mais cela me faisait quelque chose de me dire qu'il avait parcouru cette cour et ces couloirs, sué sang et eau sur une interro de Math dans les mêmes "thurnes" (des salles minuscules où l'on prépare et passe les "colles", les interrogations orales). J'ai même cherché, mais aucun petit prince dessiné sur un coin de pupitre ou de mur ne subsistait.

Saint-Ex disparut un jour d'été 1944 sur son P38, en silence, sans même un "Coupons moteur arrière droit" comme son ami Mermoz. Comme le Petit Prince.

Sans doute lirai-je le Petit Prince à mon fils dans quelque temps. En tout cas, pour l'endormir ou pour le distraire, et même si c'est un contresens rutilant, je lui allume une lampe magique représentant le Petit Prince. Et il n'en semble pas le moins du monde affligé.

Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. (Mais peu d'entre elles s'en souviennent.)

J'essaye de m'en souvenir tous les jours...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nerwen 10/05/2006 22:03

Bonsoir Richard,
Je vous remercie pour cet émouvant article. Le Petit Prince est le type même du livre où tous les âges peuvent puiser. J’ai eu des enfants de cinq ans, auxquels je le lisais, littéralement sous le charme de l’épisode avec le renard, dont ils me faisaient redire, jusqu’à le savoir par cœur, le SECRET: « . . . on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux . » Votre fils aura la grande chance de le découvrir à travers vous.
Amicalement
Nerwen

Richard 15/05/2006 11:36

Merci beaucoup. Le Petit Prince fait partie de ce que j'appelle les "leçons de vie"Amicalement,Richard

audrey 10/05/2006 00:40

Je trouve que le petit prince est un beau livre. Qui traite de chose importante : la différence, l'imagination,...

Richard 15/05/2006 11:37

Oui, et aussi l'amour, la tolérance, la difficulté de grandir et de devenir adulte sans oublier son enfance.Amicalement,Richard

melanie 09/05/2006 22:00

si je ne devais citer qu'un seul livre qui m'ait marqué, ce serait le Petit Prince de St Ex. alors oui, demain je file acheter le numero de Lire; merci pour ce billet.

Richard 15/05/2006 11:37

Je vous en prie, merci de votre commentaire.Amitiés,Richard

Taïan Akita 09/05/2006 20:08

Beau billet ! Je pense que je vais courrir m'acheter le numéro de Lire demain. J'ai un souvenir d'éblouissement à la première découverte du Petit Prince à l'école.

Richard 15/05/2006 11:38

Merci Taïan. Tu ne seras pas déçu, ce numéro spécial est réellement excellent.Amicalement,Richard

Burlington 09/05/2006 17:05

Je n'ai chez moi que trois livres ayant appartenus à ma mère : Le 1er et le second livre de la jungle datant de 1948, dans une très belle édition illustrée (que je lis en ce moment avec mon fils ainé) et une édition du Petit Prince de 1955 dont l'état en fait une quasi relique(preuve qu'il a beaucoup été lu)mais auquel le lustre des années apporte une poésie supplémentaire; j'ose aujourd'hui à peine l'ouvrir. En tout cas nous essayons de nous souvenir de génération en génération que nous avons été des enfants et peut-être le sommes nous encore.

Richard 15/05/2006 11:49

Ah Kipling! Encore un auteur formidable. Les livres que tu cites et aussi le fameux poème "If" sont aussi de merveilleuses oeuvres initiatiques.Quant à l'édition du Petit Prince de 1955, ce doit être fabuleux. Un livre qui a vécu est toujours émouvant de par ses cicatrices, sa patine et l'odeur du vieux papier. J'ai aussi quelques vieilles éditions et il faut reconnaître que l'âge leur donne un cachet formidable, qu'un livre récent ne possède pas. Peut-être celui de la transmission?Amicalement,Richard