Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 12:07
Lorsque j'étais enfant, c'était la mode des statues dans les jardins. Ma mère adorait les petits anges, aussi en avions-nous mis plusieurs. Certains étaient l'allégorie d'une saison, mais son préféré avait un genou en terre, la tête légèrement baissée et un doigt sur ses lèvres, comme pour garder un secret. Nous l'appelions "l'ange discret". Il n'a pas résisté au temps, ni à la grande tempête de 1999.

Je me promenais l'autre jour dans le jardin. C'est curieux comme une vision du passé peut se superposer à la réalité présente. Je commence vraiment à comprendre, presque physiquement,  que temps et espace sont des dimensions illusoires dont on peut s'affranchir par le souvenir.

jardin de mon enfance -
là ou poussaient les iris
un ange brisé

Partager cet article

Repost 0

commentaires