Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 13:21
Le haïku d'hier mérite une explication.

La fatigue accumulée pendant la semaine, le stress et bien d'autres facteurs transitoires  ont avivé les tensions et  fait que j'ai passé un week-end exécrable, en dépit du beau temps.

Dimanche soir,  un corbeau passant dans le ciel bleu au moment où je fermais la fenêtre me fait noter:

dans le ciel bleu
un oiseau noir tout là haut
moi, sous son ombre immense

Vient ensuite le temps du travail qui va permettre d'obtenir un haïku à partir de cette notation et de mon état d'esprit à ce moment précis, à savoir une sourde colère. L'ingrédient de base est constitué par le fort contraste entre ce ciel bleu et l'ombre de l'oiseau noir qui s'étend sur moi et révèle mon humeur.

Première constatation : la formulation initiale est beaucoup trop verbeuse.  Je commence à élaguer :

ciel bleu
un oiseau noir très haut
moi, sous son ombre immense

Puis, j'accentue la position dominante de l'oiseau par le choix du mot juste et précis. En outre, je renforce le contraste ciel bleu/oiseau noir en insérant une césure à la fin de la première ligne :

ciel bleu -
un oiseau noir au zénith
moi, sous son ombre immense

A cet instant précis me revient un passage du merveilleux récit Oreiller d'herbes de Natsume Sôseki:

Supposons que l’on soit en colère : la colère prend aussitôt la forme de 17 syllabes. Sa transmutation en 17 syllabes en fait la colère d’un autre. Une même personne ne peut pas en même temps se mettre en colère et composer un haïku.

En effet, je réalise que je ne suis plus en colère. Me pencher sur cette colère, l'accepter, l'intégrer en tant qu'expérience sans la juger et en rendre compte m'a permis de la positiver et donc de la dissiper.

Il ne me reste plus qu'à m'effacer pour ouvrir le poème et en faire un véritable haïku, où seule l'expérience de ce que j'ai vu demeure. Un expérience que tout un chacun pourra recevoir de diverses manières, en fonction de son propre vécu. Dernier changement, subtil mais important : je déplace la césure, qui n'accentue plus le contraste révélant mon humeur, mais juste le phénomène optique observé. Plus de jugement, juste ce qui s'est passé, dans sa pureté.

ciel bleu
un oiseau noir au zénith
- son ombre immense

L'acte d'écriture comme une thérapie ...  Me revient cet autre passage d'Oreiller d'herbes:

Tout artiste est précieux car il apaise le monde humain et enrichit le coeur des hommes.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alba 08/12/2007 18:22

Je viens grâce à vous de découvrir l'écriture de haïkus que j'ignorais.
Merci pour ce moment de poésie et de partage.

Yamasemi 02/07/2008 16:42


Merci à vous de votre visite.


Emmanuel Barbier 18/11/2007 08:45

C'est du fond du coeur que je dis :Génial
Combien de fois j'ai ressentis ce petit...quelque chose ,et vous venez de le décrire avec une...grande simplicité .
Merci pour ce partage .
Emmanuel

Yamasemi 18/11/2007 22:57

Merci à vous de votre passage et de votre commentaire.Tant mieux si vous vous êtes retrouvé dans cet article et dans mon cheminement.Amicalement,Richard

Cybione 28/10/2007 08:45

Bonjour,

C'est avec ravissement que j'ai découvert votre blog sur les haikus, poésie que j'aime depuis des années.

Yamasemi 28/10/2007 14:04

Bonjour et bienvenue !Ravi de vous accueillir. SI vous aimez les haïkus, la liste de liens à gauche de Manteau d'étoiles devrait vous combler.A bientôt,Yamasemi (alias Richard)

mop 25/10/2007 07:10

As-tu envisagé d'aller plus loin dans la simplification ? En éliminant deux adjectifs sur les trois ? Amitiés.

Yamasemi 26/10/2007 16:29

Bonjour,je n'ai pas envisagé d'aller plus loin. En effet, retirer l'un ou l'autre m'aurait vraiment trop éloigné à mon goût de l'expérience vécue.- bleu/noir :  je voulais conserver ce contraste. Si j'enlève l'un des deux, que va-t-il rester?- immense : je désirais que subsiste quelque chose de la sensation éprovée à la vue d'un unique oiseau noir dan sle ciel bleu, qui finit par tout envahir par la taille de son ombre. Il y a là quelque chose d'un peu inquiétant, voire sinistre, et je voulais le suggérer un peu ...La version que tu m'as proposée par email (dont je te remercie d'ailleurs) est parfaitement éligible, mais ce n'est plus ce que j'ai vécu :Ciel bleu. Vol d'un nuage de corbeauxcar il n'y avait qu'un corbeau, et c'est sa solitude qui renvoie à la mienne, plus à mon état d'esprit, bref à ce côté inquiétant que je voulais suggérer.Amicalement,Richard

Mohe 24/10/2007 18:03

Oui, excellent, cet exercice qu'on peut appeler de "métacognition". En permettant au lecteur de suivre la démarche de travail sur un premier jet, tu l'aides à faire une démarche semblable et contribues ainsi à progresser dans ce nécessaire travail de ré-écriture. Merci !

Yamasemi 26/10/2007 16:32

Merci Monika! Note que d'autres auteurs auront une démarche/méthode différente. Je ne dis pas que la mienne est bonne, j'espère juste inciter d'autres personnes à se lancer dans l'écriture de haïkus s'ils hésitent encore en se demandant comment faire.Amicalement,Richard