Choses à (a)voir

Liens malins

VNBjeparticipe01E


Changez pour Firefox!

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Référencé par MesBlogs.com

Guide Web - annuaire gratuit

présent sur bonWeb.com

Wikio - Top des blogs - Litterature

Ajouter à Mon Yahoo!

Référencement blog


Référencé par Blogtrafic


Boosterblog

Obtenez des aperçus gratuits à partir de Snap.com

Blog déposé sur Copyright-France.com

Devoticons

Pour faire un lien sur mon blog, choisissez une image!
 

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Manteau d'étoiles, l'haïku-blog de Richard

Recherche

Texte Libre

Ce blog est né d'un haïku. Le voici ...

couché sur l'herbe
dans mon manteau d'étoiles
j'ai dormi

A tout moment, vous pouvez revenir à la page d'accueil en cliquant sur la bannière ou sur l'image de droite. Si vous êtes perdus, vous trouverez aussi de l'aide ici. Bonne visite!

Archives

Manteau d'étoiles



Bienvenue sur le blog haïku de Richard (alias Yamasemi), principalement consacré au haïku et au senryû, un style de poème court venu du Japon.

Découvrez mon itinéraire dans l'écriture, une présentation des Maîtres du haïku et mes propres haïkus et senryûs au fil des jours. Vous trouverez plus d'informations sur ce blog dans la page d'aide.

Vous pouvez si vous le désirez réagir sur chaque article en utilisant le lien "Ajouter un commentaire" et, si vous avez apprécié votre visite, vous pouvez aussi recommander ce blog.
10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 21:48
Je suis allé hier à l'Université de Marne la Vallée. En tant que tuteur d'une apprentie,  ma présence était requise pour valider sa première année de Master.

Aucun problème pour elle, sa moyenne lui  permit de passer haut la main avec une mention bien. Elle n'aurait même pas eu besoin de mon soutien, mais je mets un point d'honneur à participer aux soutenances ou jury de mes apprentis. C'est une question de respect pour le travail qu'ils fournissent  à l'entreprise.

L'Université est située dans une de ces villes  dites "nouvelles" qui ont fleuri en région parisienne  dans les années 70.  Mal équipées, mal desservies, le plus souvent par une autoroute unique et invariablement engorgée, ces villes ont un caractère  artificiel qui se remarque tout de suite.  Le plus souvent,  le désir de faire "moderne"  aboutit à une conception très datée, un peu comme ces films de science-fiction  américains des années 50 qui nous paraissent aujourd'hui irrémédiablement rétro.   Une météo maussade n'arrangeait  rien.

le ciel et la terre confondus
le cri des corbeaux ricoche
sur la prairie nue

Quelques traces d'activité  humaine, notamment ce pauvre homme armé d'un souffleur de feuilles :

le cantonnier et le vent
soufflent sur les feuilles mortes
chacun leur tour

Mais aussi :
 
coup de vent -
les feuilles mortes se dispersent
les jupes aussi

Ma voisine au jury travaille à la Snecma, qui fut mon premier employeur. Je lui ai demandé des nouvelles des collègues dont je me souvenais, en particulier de celui qui m'avait embauché et ainsi donné ma première chance. C'est ainsi que j'ai appris son décès l'année dernière. Mis à la retraite pratiquement de force, ce bourreau de travail, par ailleurs passionné de généalogie, n'avait semble-t-il pas supporté l'inaction. Je me souviens parfaitement de l'entretien d'embauche que j'avais eu avec lui à Villaroche. Ses derniers mots avaient été :  "L'informatique est un métier de fous". Quelques semaines plus tard, j'apprenais que j'allais faire partie des fous en question. Cela fait presque vingt ans.

La nouvelle de sa mort m'a fait quelque chose. La roue tourne, et j'ai l'impression qu'elle accélère sournoisement.

par hasard
apprenant la mort d'un ami
crépuscule d'automne


Partager cet article

Repost0

commentaires

hautot martine 11/10/2007 13:56

Je m'apprêtais à répondre sur l'appareil à souffler le vent ,mais ton dernier haïku me touche bien plus . Il m'évoque le sabi,cette "patine du temps "et les Haïkus d'Issa.
Martine

Richard 11/10/2007 15:21

Martine,un grand merci de ton commentaire, c'est un compliment qui me va droit au coeur, étant un fervent admirateur d'Issa. Que cela ne t'empêche toutefois pas de rebondir sur le souffleur de feuilles ;-)Amitiés,Richard